Un saison au cours de français

    Print Friendly

    Durant la saison 2016-2017, nous avons accueilli environ 60 étudiants dans nos locaux à la Rue de l’Industrie 5. Parmi ceux-ci, chaque lundi, environ trente étudiants assistaient régulièrement aux leçons, d’autres plus sporadiquement.

    Reprise des cours: lundi 28 août 2017

    Nous avons enseigné à des hommes et des femmes dont les âges se situaient entre 20 ans et 60 ans. Plusieurs continents étaient représentés: l’Asie (Chine, Indonésie, Sri Lanka, Philippines, Bangladesh), l’Amérique (Colombie, Pérou, Equateur, Brésil), l’Afrique (Ghana, Ethiopie, Erythrée, Burundi, RDC, Egypte, Yémen) et l’Europe (Italie, Portugal, Hongrie, Espagne).

    Des visages connus, comme Xiu, chinois participant depuis 4 ans à nos cours, ou Jia, venant de temps en temps « pour le plaisir et la bonne ambiance ». Il y a aussi Taha, du Yémen, qui nous est adressée par sa maman… qui a suivi nos premiers cours de français, dans le local de la Tour Grise au début des années 2000.

    Des histoires et des parcours de vie très variés. Des personnes qui, au fil des semaines, créent un climat chaleureux. Chacun est content de se retrouver dans un groupe où l’on prend des nouvelles de ceux qui sont absents.

    On parle français et on échange sur des thèmes tels que la famille, les habitudes, le système politique en Suisse et dans leur pays d’origine. Les discussions s’animent lorsqu’on évoque la cuisine, les traditions, etc. On découvre le monde dans une salle de classe !

    Petite anecdote, notre amie Nassima , réfugiée afghane en Iran, nous parlait avec beaucoup d’affection de son plaisir à cultiver une jardin chez elle. Avec l’aide de Marie, l’une d’entre nous, elle a obtenu un petit bout de terre dans les Jardins familiaux proposés par l’EPER. Ce qui lui a rendu les yeux brillants le jour où elle a reçu la bonne nouvelle. Elle s’y rend désormais plusieurs fois par semaine, a fait connaissance avec ses « voisins » de jardin. Elle profite de la présence d’un jardinier chaque vendredi pour développer ses connaissances. Toujours en français, évidemment.

    Le dernier lundi, nous avons fait notre sortie annuelle « hors les murs », en nous rendant au lac de Sauvabelin. Certains connaissaient déjà, mais cela reste une balade bucolique resourçante ! Par contre, peu connaissaient la balade jusqu’à la Cathédrale de Lausanne. L’occasion de discuter, de découvrir le panorama depuis le Signal de Sauvabelin, d’essayer de reconnaître les bâtiments au loin… Une belle après-midi avec 12 étudiants tous très touchés à la fin de la balade.

    La reprise se fera le lundi 28 août, de nombreux étudiants reviendront, d’autres que nous ne connaissons pas encore se sont déjà annoncés. Longue vie au cours de français !

    (Prénoms d’emprunt)