Dans trois villes du Congo RDC retentit l’appel pour une “paix sans frontières”

Print Friendly, PDF & Email

Du 29 septembre au 13 octobre se sont tenues des rencontres interreligieuses dans l’esprit d’Assise à Bukavu, Goma et Uvira. Reprenant le thème de la rencontre qui a eu lieu à Madrid “Paix sans frontières”, ces rencontres ont rassemblé des représentants des différentes confessions chrétiennes et de l’islam, présents dans toute la région.

Les provinces du Nord et du Sud Kivu, dans la République Démocratique du Congo, se situent à la frontière avec le Burundi et le Rwanda, et depuis maintenant plusieurs décennies, elles connaissent une situation d’instabilité en raison de conflits ethniques et frontaliers.

La présence de différentes autorités locales représentant des tribus et des groupes de la société civile a été particulièrement importante. Elles ont voulu réaffirmer leur engagement pour un avenir de paix, souscrivant l’appel de Madrid. Les témoignages des enfants et des personnes âgées ont porté la voix des plus faibles : ce sont les premières victimes dans toute guerre.

Dans son message, l’évêque d’Uvira, remerciant la Communauté, a écrit : “on ne peut rien faire sans la paix. Dans toute la région, nous le savons bien car nous avons fait une expérience de guerre continue. Un vieil adage païen dit : “si tu veux la paix, prépare la guerre”.  Nous disons au contraire: “si tu veux la paix, prépare ton cœur !”  Du cœur de l’homme, nous dit l’Écriture, naissent des sentiments mauvais de haine, de convoitise, de jalousie, mais du cœur de l’homme peut également naitre un sentiment et une volonté de paix. Que celui qui veut la paix prépare son cœur –  et nous devons tous le faire –  en commençant par les enfants de nos écoles et de nos églises. C’est aussi de leur sein que sont venus de nombreux “seigneurs de guerre“  d’aujourd’hui. Que leur avons-nous transmis ?  Nous devons tous retourner à l’Ecole de la Paix”.

 

Source: RDC, Esprit d’Assise: “Que celui qui veut la paix prépare son cœur” / Dans trois villes de la République Démocratique du Congo a retenti l’appel pour une “paix sans frontières”