Archives de catégorie : Peine de mort

En 2003, S. Egidio a cofondé la “Coalition mondiale contre la peine de mort”.

Depuis 2006, en partenariat avec Amnesty, ACAT et lifespark, S. Egidio promeut en Suisse la Journée internationale “Villes pour la vie, villes contre la peine de mort”, incitant les communes à manifester leur opposition à la peine capitale.

cities for life

Ont adhéré formellement :
Associés par des gestes officiels :

Des manifestations privées (conférences, cortèges,…) ont eu lieu dans d’autres communes de Suisse en lien avec la campagne Cities for life. De nombreux membres de S. Egidio correspondent avec des condamnés à mort.


ACTUALITÉ

Vidéo et images du Colisée le 30 novembre

« Lutter contre la peine de mort vaut la peine, car c’est une lutte contre toutes les violences. Nous sommes inquiets, car certains veulent se faire justice tout seuls. Nous sommes chrétiens, nous sommes pour la vie », a décaré Marco Impagliazzo durant la manifestation contre la peine de mort organisée par la Communauté de Sant’Egidio. Étaient entre autres présents le ministre de la justice de Malaisie Liew Vui Keong et Joe D’Ambrosio, ancien condamné à mort aux États-Unis, innocenté et libéré, Mario Marazziti et Anne Marie Peters de la World Coalition against the death penalty.

LE IMAGES DE LA MANIFESTATION AU COLISÉE >>

Revoir la vidéo

11e Rencontre des ministres de la justice pour un monde sans peine de mort

Le 28 novembre, aura lieu à Rome, dans la Nuova Aula des groupes parlementaires de la Chambre des députés, la onzième rencontre internationale des ministres de la justice pour “Un monde sans peine de mort”, organisée pour la Communauté de Sant’Egidio avec le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, la Confédération helvétique et l’organisation internationale de la francophonie.

De nombreux ministres de la justice et des représentants de pays abolitionnistes de droit (d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine) ou de fait (comme le  Bénin, le Cameroun, le Kenya, le Lesotho, le Mali, la République Centrafricaine, la Zambie et le Zibabwe) ainsi que de pays mainteneurs (comme la Malaisie, la Biélorussie et le Sud Soudan) seront présents à la rencontre. Ils discuteront des moyens de parvenir à une progressive libération de monde de la peine capitale et de lutter contre les exécutions extrajudiciaires, les lynchages et, plus généralement, la violence diffuse qui fait de plus en plus de victimes dans différentes sociétés.

Interviendront entre autres le ministre des affaires étrangères, Enzo Moavero Milanesi, le Garde des sceaux Alfonso Bonafede, le secrétaire pour les relations avec les Etats du Saint-Siège, Richard Gallagher, et le président de la Communauté de Sant’Egidio, Marco Impagliazzo. Les participants aux congrès seront reçus le 28 novembre, à 9h, par le président de la Chambre, Roberto Fico et le 29 novembre, à 12h, par la présidente du Sénat, Maria Elisabetta Alberti Casellati.

Entre 2007 et 2018 (dernier vote le 18 novembre) le projet de résolution sur le moratoire à l’Onu a obtenu un nombre croissant d’adhésions atteignant 123 pays favorables, 30 abstentions et 36 oppositions.

Le congrès est soutenu par un large mouvement qui œuvre à la base, dans les sociétés civiles de plusieurs pays et sur tous les continents : ce sont plus de 2 000 “Villes pour la vie” qui éclaireront leurs monuments le 30 novembre, journée au cours de laquelle on rappelle la première abolition de la peine de mort de la part d’un Etat, le Grand-Duché de Toscane, en 1786. A Rome, pour l’occasion – toujours le 30 novembre, à partir de 18h – aura lieu un événement public devant le Colisée.

Le 30 novembre au Colisée contre la peine de mort

Le 30 novembre 1786, la peine de mort était abolie pour la première fois dans un État, le Grand-Duché de Toscane. Depuis lors, un long chemin a été accompli sur la route qui conduit à la suppression de la peine capitale dans le monde. Mais on peut et l’on doit encore faire beaucoup contre cet instrument éminemment inhumain et de surcroît inutile puisqu’il n’a rien de dissuasif et qu’il réduit les États à de purs auteurs d’actes d’injustice.

Continuer la lecture

Ministres de la justice africains contre la peine de mort

Le 28 novembre à Rome, dans la Nuova Aula des groupes parlementaires de la Chambre des députés, se déroulera la onzième rencontre internationale des ministres de la justice pour “Un monde sans peine de mort”, organisée par la Communauté S. Egidio avec le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, la Confédération suisse et l’Organisation internationale de la francophonie (voir le programme).

10 octobre : Journée mondiale contre la peine de mort

La Communauté de Sant’Egidio est depuis plusieurs années proche de personnes condamnées à mort sur les différents continents. Elle participe par ailleurs, par le biais de diverses campagnes, dont  “Villes pour la vie”, à la Journée mondiale contre la peine capitale en organisant des visites dans les couloirs de la mort aux Etats-Unis, en Indonésie et dans plusieurs pays africains.

Continuer la lecture