Journée internationale des droits des migrants : pour une culture du dialogue, de l’accueil et de l’inclusion

    Print Friendly, PDF & Email

    En 1997, les organisations pour les migrants de plusieurs régions d’Asie ont proposé de déclarer le 18 décembre Journée internationale de solidarité avec les migrants, à la date où, en 1990, l’assemblée générale des Nations unies avait adopté la convention internationale pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles. A partir de 2000, l’ONU a officiellement institué la journée internationale dédiée aux migrants.

    Il convient aujourd’hui de dépasser le sentiment de dépaysement et la peur de l’invasion. Il est nécéssaire d’avoir une vision sur les migrations qui puise sa force dans l’histoire, dans la connaissance, dans l’espérance, dans la foi et dans le rêve d’une vie meilleure pour tous. L’accueil peut accomplir ce miracle de redonner vie à des communautés, à des groupes humains, à des pays entiers, qui se retrouvent face à un visage qui les regarde, comme le visage d’un enfant, d’un vieillard migrant ou réfugié.

    Continuons notre engagement en faveur de l’ouverture de couloirs humanitaires, auprès des réfugiés rohingyas, en faveur de l’intégration et de l’inclusion par l’intermédiaire de l‘enseignement de la langue à ceux qui, contraints de quitter leur pays, vivent la condition de migrant ou de réfugié.

    Article original

      Laisser un commentaire