Journée de la Mémoire de la Shoah : faire grandir la culture de la rencontre et la défense des plus vulnérables

Print Friendly, PDF & Email

En la Journée de la Mémoire de la Shoah, la Communauté de Sant’Egidio invite à faire mémoire de cette tragédie qui frappa le peuple juif, et 73 ans après la libération du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, à ne pas sous-estimer les actes de racisme et d’antisémitisme qui sont perpétrés aujourd’hui encore, sous des formes diverses.

Il convient de se rappeler les trop nombreux conflits, petits et grands, qui traversent le monde et font des victimes, des divisions croissantes entre les peuples, s’adressant tout particulièrement aux jeunes générations. Nous nous habituons dangereusement à des mots qui semblaient avoir disparu du langage courant, tels que « race », et parfois, on assiste même à de véritables épisodes de racisme à l’égard de ceux qui sont considérés comme différents, ne serait-ce que parce qu’il s’agit de pauvres ou réfugiés.

Conscients que tous ces faits naissent de l’ignorance de l’autre ou de la peur, nous invitons chacun à faire grandir la culture de la rencontre et de la solidarité, déjà présente chez beaucoup de gens. Pour cette raison, dans plusieurs villes d’Italie, nous avons fait mémoire de la Shoah, tragédie rendue possible par les théories racistes et par la deuxième guerre mondiale. En même temps, nous invitons chacun à ne pas rester indifférent à l’égard de ceux qui font aujourd’hui encore l’objet de discriminations : pour son avenir, l’Europe a besoin d’une société du vivre ensemble, et non pas de nouveaux murs qui excluent.

Article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.