Un an après le terrible attentat sur la Rambla de Barcelone

    Print Friendly, PDF & Email

    A l’occasion du premier anniversaire du terrible attentat de Barcelone et Cambrils le 17 août 2017, la Communauté de Sant’Egidio a exprimé, avec émotion et accompagnée d’un grand nombre d’habitants, son souvenir et sa solidarité avec toutes les victimes, ainsi que son profond désir de continuer à travailler pour la construction de ce qu’Andrea Riccardi a appelé “la civilisation du vivre ensemble”.

    L’attaque terroriste, comme celles qui ont visé plusieurs villes européennes et du monde, a voulu saper la coexistence et le désir de vivre ensemble dans la paix. La mémoire des attentats a réuni jeunes et âgés, personnes de religions et de cultures différentes, de conditions sociales diverses, et a renforcé leur sentiment de former une seule et même famille humaine.

    Après le dépôt de fleurs sur la moaïque de la Rambla de Joan Miró, l’endroit où est arrivé le camion de la mort, l’invitation a été faite à chacun de “devenir artisan de paix pour construire la ville du vivre ensemble “. Le rassemblement a aussi été l’occasion de rappeler la présence, il y a tout juste un an, des Jeunes pour la paix européens qui se sont retrouvés à Barcelone pour la VIIe rencontre internationale de leur mouvement.

    La responsabilité de construire un monde de paix qui s’est exprimée l’été dernier après les attaques s’est renouvelée cette année à Rome. Plus d’un millier de jeunes ont participé à la rencontre internationale des Jeunes pour la paix qui s’est tenue au mois de juillet sur le thème « Nous avons la possibilité de construire une “amitié globale” (un global friendship) pour un monde de paix ».

    Une minute de silence en mémoire des vitcimes de l’attentat a été observée. Puis, dans la basilique des saints martyrs Justo y Pastor, une prière pour la paix a été célébrée en mémoire de tous les pays touchés dans notre monde par la violence et par la guerre.