Nouvel accord en Italie pour 1000 réfugiés syriens

    Print Friendly, PDF & Email

    “Couloirs humanitaires. Un accord pour mille autres réfugiés syriens est signé” (Article paru dans “Avvenire” le 7 novembre 2017)

    De droite à gauche : Luca Anziani (Eglise valdésienne), Marco Impagliazzo (S. Egidio), Gerarda Maria Pantalone (Ministère de l’Intérieur), Luigi Vignali (Ministère des Affaires étrangères), Luca Maria Negro (Fédération des Eglises évangéliques italiennes).
    Signature au Palais Viminal en présence du Ministre de l’Intérieur, Marco Minniti, par les représentants de la Communauté de S. Egidio, de l’Eglise valdésienne et de la Fédération des Eglises évangéliques italiennes.
     

    Le programme “Couloirs humanitaires” se répliques. Les représentants de la Communauté de S. Egidio, de l’Eglise valdésienne, de la Fédération des Eglises évangéliques italiennes (FCEI) de même que ceux des ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères ont signé, en présence du Ministre de l’Intérieur Marco Minniti, une nouveau protocole d’accord pour accueillir en Italie mille autres réfugiés syriens, en exil dans des camps libanais. Le critère sera, cette fois encore, celui de la fragilité et de la vulnérabilité: femmes seules, personnes âgées,  handicapés, malades, familles avec des enfants en bas âge.

    Le 27 octobre, à l’aéroport de Fiumicino, avait atterri le dernier groupe de 125 Syriens sur les mille prévus par le premier protocole lancé en février 2016. Le premier groupe lié à ce nouvel accord devrait arriver avant Noël. Durant cette même période, des réfugiés des pays de la Corne de l’Afrique (Erythrée et Somalie) devraient également atterrir en Italie. Ils relèvent d’un autre accord passé avec la Conférence épiscopale italienne et S. Egidio. Pour signer cet accord au Ministère de l’Intérieur étaient présents le président de la Communauté de S. Egidio, Marco Impagliazzo, le président de la FCEI, le pasteur Luca Maria Negro, le vice-modérateur de l’Eglise valdésienne, Luca Anziani. Les représentants des ministres étaient le préfet Gerarda Maria Pantalone (Intérieur) et le ministre plénipotentiaire Luigi Vignali (Affaires étrangères).

    “C’est un protocole calqué, pour l’essentiel, sur celui qui vient de se terminer”, explique Marco Impagliazzo à la sortie du Palais du Viminal. “Un programme qui a déjà sauvé mille autres personnes en situation de vulnérabilité et qui, aujourd’hui, sont intégrées dans notre pays. Il a été considéré comme un modèle gagnant par les deux ministères : vu la collaboration entre les institutions et la société civile, vu qu’il s’agit d’un projet œcuménique, vu que le programme garantit la sécurité de ceux qui voyagent et de ceux qui les accueillent. Parce qu’il n’y a pas que les murs qui créent de la sécurité, les ponts le font aussi”. Le Ministre Minniti a déclaré qu’il considérait ce projet comme “très significatif”, relate Marco Impagliazzo. “Il a tenu à ce que l’accord soit renouvelé précisément parce qu’il s’agit d’un programme qui est attentif à la dimension sécuritaire”. Cette fois encore, le projet est totalement autofinancé par les organismes qui en sont les promoteurs.

    Luca Liverani

      Le site de la Communauté Sant'Egidio en Suisse

      %d blogueurs aiment cette page :