L’Aumônerie apostolique accueille des réfugiés de l’île de Lesbos

Print Friendly, PDF & Email

A la demande du pape François, 33 réfugiés débarqués sur l’île de Lesbos, en Grèce, seront accueillis le 4 décembre 2019 sur le sol italien et pris en charge par le Saint-Siège, a annoncé un communiqué de l’Aumônerie apostolique le 2 décembre. Avec l’aide de S. Egidio.

Ce nouveau «corridor humanitaire» fait suite à celui effectué spontanément par le pontife lors de sa venue en 2016. Lors de son voyage en 2016 sur l’île de Lesbos, François était rentré  avec douze réfugiés syriens à bord de son avion.

Intense période de négociation

Trois années après cet événement, en mai 2019, le pape a mandaté le cardinal Konrad Krajewski, aumônier apostolique, pour réaffirmer sa solidarité avec le peuple grec et les réfugiés. A cette occasion, précise le communiqué, a été émis l’idée d’accueillir un groupe de jeunes réfugiés issus d’Afghanistan, du Togo et du Cameroun. 

Après une intense période de négociation avec les organes compétents, ce «nouveau corridor humanitaire» va pouvoir être réalisé. Le ministère de l’Intérieur italien a en effet donné son accord définitif.

Intervention de la Communauté S. Egidio

Ce 2 décembre, des représentants de l’Aumônerie apostolique accompagnés de certains membres de la communauté Sant’Egidio sont partis en direction de la petite île. Ils devraient en revenir avec un groupe de 33 réfugiés demandant l’asile politique en Italie.

Cette opération se conclura au cours du mois de décembre, avec l’accompagnement en Italie de 10 autres réfugiés. Les procédures de demande de protection internationale seront alors entamées. La prise en charge matérielle de ces réfugiés sera effectuée par le Saint-Siège, l’Aumônerie apostolique et la Communauté de Sant’Egidio. (cath.ch/imedia/cg/be)