Rassemblement lausannois contre la peine de mort

    Print Friendly, PDF & Email

    Plusieurs dizaines de personnes ont défilé samedi 24 novembre dans les rues de Lausanne pour dire non à la peine de mort. Le Municipal Jean-Yves Pidoux a participé au nom de la commune à cette marche aux flambeaux.

    “La justice doit œuvrer sans esprit de vengeance. Elle doit être ambidextre: d’une main elle doit punir mais de l’autre elle doit soutenir”. Ainsi s’est exprimé Jean-Yves Pidoux au début de cette marche au flambeau pour l’abolition de la peine de mort.

    Le Municipal a souligné l’intensification du soutien de la commune à l’initiative “Villes pour la vie, villes contre la peine de mort”, qui en est à sa quinzième édition à Lausanne. Conscient que c’est aux États, et non aux villes, de faire les lois, il a souligné le rôle crucial joué par les villes dans la sensibilisation contre la peine de mort.

    Organisée conjointement par Amnesty International, ACAT, lifespark et S. Egidio, la marche a fait un circuit dans la vieille ville en partant de la Fontaine de la Justice à la Place de la Palud pour faire halte à la place Saint-Laurent et la place Saint-François.

    “Villes pour la vie, villes contre la peine de mort” se poursuivra le vendredi 30 novembre à Lausanne par un spectacle, Swansong, à 20h au théâtre 2.21 (rue de l’Industrie 10).