Secourir une personne en détresse n’est pas un crime !

    Print Friendly, PDF & Email

    Nous nous rendrons à Neuchâtel, jeudi 25 octobre, pour manifester notre soutien au pasteur Norbert Valley devant le bâtiment où se tiendra l’audience à laquelle il a été convoqué. Norbert Valley est menacé d’une amende de 1000 CHF pour avoir nourri et logé un Togolais en détresse menacé d’expulsion.

    Sera-t-il prochainement interdit de venir en aide à un étranger en détresse s’il n’a pas d’autorisation de séjour en Suisse ? Sera-t-on implacablement amendé si l’on a donné à manger ou que l’on a procuré un lit à un requérant débouté se trouvant à la rue ?

    C’est pour dire ces craintes que nous nous retrouverons à 8h45
    devant le Ministère public (rue du Pommier 3a) à Neuchâtel le 25 octobre 2018.
    Nous y témoignerons publiquement de notre attachement à une justice à visage humain.

     
     Télécharger le texte de l’appel

    Par ailleurs, nous lançons un appel pour dire notre inquiétude face aux décisions que prend la justice en ce domaine. Nous craignons la mise en place d’une jurisprudence qui criminalise l’aide aux personnes en détresse et terrorise celui qui veut venir au secours de son prochain lorsqu’il a faim, soif, froid ou que son existence est menacée. N’hésitez pas à télécharger cet appel, à le faire signer puis à nous le renvoyer.